Européennes : Une élection sans démocratie

jeudi 3 avril 2014
par  Association pour une Constituante

UNE ÉLECTION SANS DÉMOCRATIE


Après la faible participation aux élections municipales, on peut sans peine deviner ce que le gouvernement va faire. Il va accentuer sa pression pour une bonne participation aux européennes qui vont suivre.

On le sait, ceux qui se disent nos représentants n’ont, devant les taux d’abstention vertigineux et croissants qu’une réponse, toujours la même : « les électeurs sont irresponsables et doivent se mobiliser pour cet enjeu ».

Mais de quel enjeu s’agit-il ? Qu’est-ce que le « Parlement européen » ? On peut s’interroger lorsque même la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe a cru bon de noter, dans l’arrêt dit « traité de Lisbonne », que ce Parlement n’en était pas véritablement un en l’absence de peuple européen. On peut d’autant plus s’inquiéter qu’en 2005, une résolution de cette même assemblée demandait qu’on passe outre aux résultats des referendums par lesquels Français et Néerlandais avaient rejeté le Traité Constitutionnel européen (Voir http://www.le-groupe-republique.fr/index.php?theme=lettresmensuelles&number=30&articlenum=488 et Voir par ailleurs pièce jointe).

Ce « Parlement » est un succédané destiné à faire accepter la disparition de toute souveraineté populaire dans un espace européen dirigé par les opérateurs financiers. On comprend alors pourquoi les dirigeants tiennent tellement à ce que la participation à l’élection européenne soit importante, pourquoi ils dramatisent en faisant croire aux citoyens qu’il s’agit d’affirmer leur volonté face aux enjeux géostratégiques ou économiques. Ils ont en fait besoin de pouvoir dire que les résultats et les élus issus de cette consultation sont légitimes.

Comme lors des précédentes élections européennes, l’Association pour une Constituante dénonce le principe même de cette élection alibi. Les institutions de Bruxelles sont, par nature, antidémocratiques car elles reposent sur le mythe de l’expertocratie dont la Commission est l’archétype. L’élection d’un parlement qui n’en est pas un n’y change rien. Elle ne sert qu’à créer des apparences de démocratie quand sa réalité est méthodiquement détruite.

Seule une refondation réelle de la citoyenneté par l’appel à une Assemblée constituante élue au suffrage universel en France peut répondre aux légitimes aspirations à la souveraineté.


Documents joints

PDF - 85.9 ko
PDF - 85.9 ko
Word - 23.8 ko
Word - 23.8 ko
Word - 66 ko
Word - 66 ko

Commentaires

Logo de Germinal
lundi 5 mai 2014 à 11h36 - par  Germinal

Entièrement d’accord avecJJCGT91 et cet article. Ce Parlement félon ne mérite pas qu’on se dérange pour lui. Il est l’otage de la Commission.
Après la gifle magistrale qui nous a été donnée lors du référendum sur le Traité Constitutionnel ils n’ont aucune honte à solliciter notre suffrage et nous encore moins à le leur donner.

Site web :  !
Logo de Michèle
dimanche 6 avril 2014 à 00h01 - par  Michèle

Si vous êtes favorable-s- au boycott de l’élection du parlement européen vous pouvez rejoindre le Comité national de résistance républicaine à l’Union européenne et faire campagne avec les comités départementaux qui se sont constitués.
Pour en savoir plus : www.cnr-rue.fr
Les signataires, leurs arguments, les contacts des comités départementaux.

Logo de JJCGT91
samedi 5 avril 2014 à 09h11 - par  JJCGT91

Je suis entièrement d’accord pour boycotter les élections européennes de 2014. L’Europe, par ses différents traités, va à l’encontre de ce que nous voulons. Je suis pour une Europe sociale et non capitaliste. Le 4 avril 2014, à Bruxelles, une euro manifestation s’est déroulée, avec entre autre, la revendication d’un SMIG à 1500 euros net, qui de nos partis classiques (PS, UMP, Modem, EELV, FN) est en capacité d’imposer cette revendication ? Aucun de ceux-là en tout cas, il faut aller chercher l’extrême gauche (PC, Parti de Gauche, Front de gauche, LO, NPA). Mais si ces partis se présentent individuellement, il n’y a aucune chance de voir la politique européenne changer. Peuples européens, si nous voulons plus de démocratie sociale en Europe, révoltons-nous, bloquons ou paralysons les bourses européennes et prenons le pouvoir. Il n’y a que de cette manière que nous nous ferons entendre.

Logo de dominique degoumois
vendredi 4 avril 2014 à 20h55 - par  dominique degoumois

Je suis très amuser et intéressé de voir des français plutôt à gauche, avoir un avis diamétralement opposé aux gochos suisses, qui sont aveuglément pro-européen de bruxelles, comme quoi ! Salutations, je reste hors parti une fois de plus, mais très concerné par l’effondrement de l’Europe !

Logo de Le Républicain.
jeudi 3 avril 2014 à 23h08 - par  Le Républicain.

Je suis tout à fait d’accord avec cet article et je pense qu’il devrait être plus explicite sur l’abstention. La seule solution pour faire vaciller cette institution antidémocratique qu’est l’Union Européenne, est de prôner le boycott des élections au parlement européen le 25 mai 2014. A la différence de l’abstention le boycott est une posture politique déterminée et revendiquée. Le but est de redonner la parole au peuple comme en 2005 sur cette construction antidémocratique.
Le vote blanc, le vote nul, le vote contestataire de la gauche de la gauche n’auront aucun effet sur la politique ultralibérale imposée par la commission européenne, véritable directoire au service des banques et des multinationales. Le vote quel que soit celui-ci, a pour seul objectif d’entériner cette mascarade démocratique. Les européistes serviles que sont les centristes ont même promu une reconnaissance du vote blanc aux européennes pour canaliser le légitime mécontentement populaire.
En fait, la seule chose qui les fasse trembler est un désaveu franc et massif de cette dictature par une abstention revendiquée politiquement. Il n’y aura plus de référendum et la marche forcée vers l’intégration européenne va s’accélérer. Les euros régions et autres dispositions de même type vont rendre de plus en plus difficile la contestation de cet ordre nouveau européen.
Le seul combat pour les euroïstes de tous bords politiques, sera de favoriser le vote. Peu importe lequel, il faudra y participer !
Imaginons que par une habile campagne incluant même la détestation de cette institution, le taux de participation soit plus élevé que pour la précédente élection. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que cela signerait la victoire de cette eurocratie qui s’empresserait de clamer haut et fort que les peuples sont favorables à l’Union Européenne.
Je ne vois qu’une solution, c’est le boycott pour faire entendre la volonté populaire de sécession de la France de l’UE.

Logo de milieu
jeudi 3 avril 2014 à 22h38 - par  milieu

La seule donnée électorale qui puisse troubler les eurocrates est une défaite cinglante des partis européistes : PS, UMP, UDI, EELV et accessoires.

Qui peut leur infliger cette sanction ?
L’extrême-gauche divisée fera une bonne campagne, mais elle est incapable de faire un score à 2 chiffres. Seul, le Front National, déjà donné dans le trio de tête, peut créer l’électrochoc.

Problème de conscience ?
Ceux qui sont devenus nos adversaires n’ont pas hésité à déchirer nos bulletins de vote de 2005.
Alors, pourquoi devrions-nous avoir honte d’envoyer à ce Parlement impuissant des élus dont nous ne partagerions pas certaines idées ? Eux, n’ont pas encore bafoué la démocratie.

Logo de Nicolas Terver
jeudi 3 avril 2014 à 22h09 - par  Nicolas Terver

En 2009, j’ai boycotté les élections européennes pour protester contre la forfaiture du traité de LIsbonne. Pour celles de 2014, je soutiens les listes de l’UPR (Union Populaire Républicaine) menées par François Asselineau. Il ne s’agit d’un énième mouvement alter-européiste partisan d’une "autre europe" qui ne verra jamais le jour. C’est le seul parti politique qui soit cohérent sur la question européenne en prônant la sortie de l’Union européenne, de l’euro pour recréer une monnaie nationale et de l’OTAN. L’UPR est un mouvement de libération nationale dont le programme s’inspire de celui du Conseil National de la Résistance et qui rassemble les Français au-dessus des clivages gauche-centre-droite pour rétablir la République et la démocratie en France. Les analyses très documentées de François Asselineau sont consultables sur le site de l’UPR.

Logo de Mac Gyver
jeudi 3 avril 2014 à 20h17 - par  Mac Gyver

Je suis inquiet. J’ai regardé le site de l’expertocratie européenne . J’ai trouvé la page de la Commissaire à l’éducation, à la culture, le multilinguisme et la jeunesse. Je ne vois pas comment les 19 collaborateurs du cabinet de Madame Androulla Vassiliou, peuvent par des directives, appporter des progrès à la France en particulier. Les rapports sont disproportonnés. C’est de l’impuissance. 60 millions de Français administrés par un groupuscule qui efface les mémoires multiculturelles.
Le Président Barroso de cette expertocratie, est tellement décoré que je me demande si sa grande croix militaire du Christ va faire avancer l’Europe. Il n’a pas de décoration française.
La solution pour corriger cet l’Etat de l’Union, pas celui de George Washington ou de Barak Obama, c’est la constituante.
Mac Gyver

Site web : Le Pdt Barroso
Logo de puyguarg
jeudi 3 avril 2014 à 16h35 - par  puyguarg

Tout cela est bien beau mais comme l’absention n’est pas comptabilisée ni utile, que faire ?
Même à 10 % de votants ils continueront de valider les éléctions ; et donc leurs privilèges.

Personnellement je suis d’accord avec le fond de votre propos mais ma réaction est de voter extrême gauche pour essayer de les faire bouger, de les inquieter ; mais chacun son choix.
Et que l’on cesse de nous parler de de démocratie Eurpoéenne car elle n’existe pas ; l’Europe actuelle n’est qu’un grand supermarché dont le conseil d’administration est donné aux lobbys sans âmes ni consciences !!!

Depuis mes 18 ans je me dis que si je voulais pouvoir "l’ouvrir" quand je le veux je me devais de donner mon avis quand on me le demandais (aux élections), quitte à avoir voté blanc pendant des années.

Mais la non prise en compte des votes blancs ou des abstentions m’a poussé, comme beaucoup de Français, à soit voter extremiste, soit à ne plus m’interesser à la politique (en en arriver au "tous pourris" pas si loin à mon avis de la réalité de nos élites toutes formatées à la même école que nos grands patrons).

A quand un vrai régime où la diversité des avis sera pris en compte proportionnellement à la diversité des Français ?

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko