Groupe de travail Bartolone-Winock sur les institutions : l’hommage du vice à la vertu

vendredi 9 octobre 2015
par  Association pour une Constituante

Depuis des années, l’Association pour une Constituante affirme avec constance que la France traverse une crise de régime majeure. Depuis des années, les dirigeants proclament qu’il n’en est rien. Et soudain, Claude Bartolone découvre qu’il existe effectivement un problème et tente de contrôler son potentiel de destruction du régime. Dans un scénario qui rappelle plus Louis XVIII que la souveraineté populaire, le Président de l’Assemblée nationale propose d’octroyer une charte aux français. Il considère ainsi qu’il a la légitimité nécessaire à la reconstruction de la démocratie.

Face à une situation politique de plus en plus incohérente, la réaffirmation de la souveraineté populaire par l’élection d’une Assemblée Constituante est d’intérêt public. Interrogé devant la presse parlementaire sur cette possibilité qui a rythmé en France l’Histoire de la République, Claude Bartolone tente une pirouette en déclarant simplement qu’« il ne croit pas au grand soir ». Qu’est-ce alors que son groupe « petit soir » auto désigné ? Il rejette l’idée même d’une refonte totale au profit de réformes qui sont dans l’air depuis longtemps : maintien du présidentialisme avec des corrections (durée du mandat, recentrage des fonctions sur l’arbitrage, etc.), la personnalisation du pouvoir demeurant et se trouvant même renforcée par la possibilité pour le Président de la République de s’adresser directement aux chambres.

Certes, comme il n’envisage pas de laisser au peuple sa souveraineté naturelle, il propose une « Participation citoyenne via la rédaction d’amendements à la loi », négligeant de ce fait la question fondamentale de la responsabilité politique. Il parle aussi du referendum d’initiative citoyenne, sans en préciser la signification ni les modalités.

En fait, au-delà de leur aspect tactique, il peut d’autant plus évoquer toutes ces propositions qu’elles font l’impasse sur le vrai pouvoir, celui de l’Union européenne et des opérateurs financiers qui l’accompagnent. Elles font également fi de cette idéologie du consensus sur les questions fondamentales. Si le débat démocratique se réduit à l’accessoire, pourquoi tant de remous ?

Le drame actuel est autant celui d’un système que celui de la classe dirigeante tant française qu’européenne qui l’incarne. Hommage du vice à la vertu, vouloir en garder la maitrise ne peut mener qu’à la radicalisation.


Commentaires

Logo de Troy1
vendredi 16 octobre 2015 à 15h43 - par  Troy1

Comme quoi , vos "discours" ( et les autres ) font un peu plus d’effet que les soi disant "critiques" le prétendent !... Ces derniers se sont soudainement manifestés et de façon fort déplaisante , dans un but évident de discrédit : en bon ufologue, je connais ( trop bien ! ) ce genre de manipulation qui fonctionne depuis 1953 pour ridiculiser et infantiliser la communauté des chercheurs d’OVNI !...

Au contraire, la thèse d’une "Constituante" gagne du terrain ... et sur celui des mots, là où on ne peut la déloger !... ( Quant aux actes, c’est la Nation toute entière qui agit et de préférence sans prévenir : ainsi la "désertion" des Gardes Françaises ( et de leurs canons ! ) fut-elle la cheville ouvrière de la victoire militaire du Peuple de Paris ( et fondamentalement du Peuple tout court ) par la Prise de la Bastille et la légitimation "physique" de l’Assemblée Nationale !...

Des peuples ont choisi la Déclaration d’Indépendance, d’autres la Magna Carta ,
les Français ont décidé que le Serment du Jeu de Paume se saisirait de "la Force
des baïonnettes" !...

Et le programme du CNR de 1945 n’a fait qu’actualiser la seule voie que notre
culture a choisi : ne frapper qu’une fois, mais avec l’uppercut conséquent !.. La France
doit restaurer son indépendance politique et militaire, en réparant "l’erreur" commise
à la Libération : la dissolution des "milices patriotiques" , et reconstituer la Garde
Nationale , dissoute après l’écrasement de la Commune !... Je pense que c’est
précisément devant le Mur des Fédérés que devra être proclamée cette nouvelle
"Armée" !...

J’ai d’ailleurs donné le nom de "COMAC" ( Etat-Major des FFI/FTP ) au fichier
rassemblant mail et favoris sur ce sujet !... L’Ufologie est peut-être un "art" quelque
peu marginal, mais on retrouve dans ses échanges notamment que les premiers
"Groupes de Travail" se formaient dans la dernière année de règne du nain pour
surveiller certaines gendarmeries tandis qu’en décembre 2012, les jeunes fréquentant
les sentiers GR autour de Bugarach , excédés du battage médiatique , voulaient reconstituer un maquis dans le massif pour "fêter" la fin du 4° Cycle Maya !... ( Vu le terrain, c’est un vrai "Vercors" ou "Glières" qu’ils auraient pu monter ... et je ne dis pas le nombre de brigades de CRS et de "Mobiles" nécessaires pour les déloger !... ( Quel beau coup de cymbales pour M. Hollande !...)

Pour le moment , confrontées à leurs faillites ( intellectuelles, morales, et ... physiques : maintenir un train de vie de "riche" coûte de plus en plus cher !... ), les z’élites cherchent des terrains de compromis ( pour gagner du temps ) : çà ressemble à la période Necker, la dernière carte de la Monarchie !... Cependant, l’absence d’un parti révolutionnaire professionnel conséquent [ quoique ... le PCF n’a pas disparu !...] exigera une démarche originale, inédite à la nouvelle prise de Pouvoir par les Citoyens !... Quelle sera la Première de cette révolution-là ?....

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko