"Je ne suis pas un homme"

samedi 14 juillet 2018
par  André Bellon

L’émission « Arrêt sur image » du 29 juin dernier a entrainé des commentaires allant du vaudeville à la haine.

Pour l’essentiel, les réactions jugent un des intervenants, M. Arnaud Gauthier-Fawas. Présenté par Daniel Schneidermann comme étant un des hommes intervenant sur le plateau, celui-ci a déclaré qu’il n’en était pas un, se référant à une théorie qui nie l’appartenance à un genre. Cette assertion justifie-t-elle le déferlement qui a suivi ?

De tous temps, des personnes ont prétendu être Jésus, Napoléon, extraterrestres, … C’était leur droit et ça n’appelait pas obligatoirement jusque-là des réactions très fortes. La nouveauté est double :

- Pourquoi Daniel Schneidermann et, plus généralement, le monde médiatique donnent-il tant d’importance à ces catégorisations ? A l’heure où il y a tant de sujets graves à traiter, ne cherchent-ils que l’émotion fugitive de l’inattendu ?

- La question posée par une émission de grande écoute n’est pas la position personnelle de tel ou tel, mais le fait que cette personne présente sa position, sa conception de l’humanité, comme la vérité pour tous et cherche à l’imposer hors de toute contradiction sérieuse. Caractéristique de tous les phénomènes « religieux », cette attitude prend force et vigueur grâce à la télévision, hors de toute véritable contestation.

Où est passée la raison, où est passé le sens du débat ? Jusqu’à quand les présentateurs télé se poseront ils en fabricants de la pensée publique ?


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko