Grèce : l’arroseur arrosé

mercredi 12 juin 2013
par  André Bellon

Les autorités grecques ont donc décidé de fermer l’audiovisuel public au prétexte d’économies. Devant cette fuite en avant autoritaire, les responsables européens s’émeuvent devant ce qu’ils qualifient eux-mêmes d’atteintes à la démocratie.
On croit rêver. Le gouvernement grec est en fait soutenu à bout de bras par les autorités européennes - la Troïka - sur la base d’une politique antisociale et autoritaire qu’on ne saurait faire semblant de découvrir.

Déjà, la Hongrie s’était enfoncée dans des restrictions aux libertés, en particulier celle de la presse ; Combien va-t-il falloir d’atteintes aux libertés pour qu’on constate enfin que les politiques menés dans les pays européens sous l’impulsion de Bruxelles mènent à la destruction de la démocratie ?

Aurélie Filippetti, ministre française de la culture, s’est émue d’un « symbole tragique » et dit refuser que « l’austérité […] rime avec abandon du pluralisme ». Comment peut-on tenir un tel discours alors que le chef de l’État lui-même soutient les programmes d’austérité imposés au peuple grec et qui permettent de justifier les dernières décisions prises ?

Il est grand temps de mettre fin à l’hypocrisie qui mène à la catastrophe sociale et à la fin de nos principes démocratiques.


Commentaires

Logo de Le Conseil de l’Union européenne vous informe que :
samedi 15 juin 2013 à 01h38 - par  Le Conseil de l’Union européenne vous informe que :

« La Grèce adopte et met en œuvre, sans délai, les mesures suivantes : (...)

i) les décisions ministérielles de liquidation, fusion, ou réduction de la taille des entités suivantes : KED, ETA, ODDY, l’Institut national de la jeunesse, EOMEX, IGME, OSK, DEPANOM, THEMIS, ETHYAGE, ERT et 35 autres entités de taille plus modeste ».

Source : http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2011:320:0028:0031:FR:PDF

Logo de Germinal
jeudi 13 juin 2013 à 22h57 - par  Germinal

Ce qui m’étonne c’est que les peuples européens ne manifestent pas leur solidarité avec les grecs. Celà me fait penser à ce qui a été dit sur l’époque du nazisme : "quand ils sont venus chercher les homos je n’ai rien dit, je ne suis pas homo de même avec les juifs, les gitans etc...quand ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour me défendre" . Je pense qu’ils vont s’en prendre à tous les peuples pour parvenir à leurs fins :
privatisation des services publics et mise à bas des couvertures sociales (sécurité sociale, retraites etc...)

Logo de Michel B.
jeudi 13 juin 2013 à 12h15 - par  Michel B.

Bonjour,

Ce serait bien de mettre une image suffisamment grande pour qu’on puisse la lire et en apprécier tout le sel ! Merci d’avance. Cordialement, Michel B.

Logo de diojaime
jeudi 13 juin 2013 à 10h20 - par  diojaime

un seul point positif, le gouvernement grec se prive d’un outil puissant de manipulation populaire

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko