Les ailes et les serres du pygargue américain

mercredi 25 juin 2014
par  Gabriel Galice, Tribune libre

Il est un truc de la manipulation, commun au prestidigitateur et au dirigeant politique peu soucieux de démocratie (Chomsky) : attirer le regard du spectateur dans une direction pour le détourner d’un spectacle édifiant.

On diabolise Poutine, Le Pen et Assad, fort bien. Les faits divers complètent le tableau. Le Mondial de foot coiffe le tout. Circulez, y a rien à voir ! En cuisine, on mijote des plats de résistance peu ragoutants.

Quelques initiés auront entendu parler du Partenariat Transatlantique pour le Commerce et l’Industrie, concocté entre milieux d’affaires des Etats-Unis et de l’Union européenne, avec la bénédiction de cercles politiques à leur disposition.

Le tableau n’est portant pas complet. Au même moment, les Etats-Unis négocient un traité semblable de l’autre côté de l’Eurasie : le Partenariat Transpacifique (en anglais Trans-Pacific Strategic Economic Partnership).

Ce n’est pas tout. Les ailes du commerce (Mercure) impliquent les serres pour saisir les proies (Mars). En dépit des assertions des idéologues, le marché ne marche pas tout seul. Le pygargue, emblème des Etats-Unis, est un aigle pêcheur. Or donc, dans la plus grande discrétion, se négocie un volet militaire entre Européens et Américain, l’ACSA, pour « Acquisition and Cross-Servicing Agreement ». http://www.bruxelles2.eu/psdc/gestion-de-crise/un-accord-militaire-avec-les-usa.html Idem sur le front Est, avec des accords Canada-Japon, Etats-Unis-Brunai

De mauvais esprits supputent que l’accord « administratif et technique » militaire entre les USA et l’EU affaiblit les capacités propres de l’Europe en matière de défense. Zbignew Brzezinski nous en avait avertit : « Pour le dire sans détour, l’Europe de l’Ouest reste dans une large mesure un protectorat américain et ses Etats rappellent ce qu’étaient jadis les vassaux et les tributaires des anciens empires. » (Brzezinski, Le grand échiquier, p.88)

Nos cousins d’Amérique font souvent preuve d’une grande qualité : celle d’appeler un chat un chat. Qu’on se le dise : le pygargue a des ailes et des serres. Et les peuples d’Europe sont des pigeons ?

Gabriel Galice – Berne, le 12 juin 2014


Commentaires

Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko