Le triomphe du théorème Bellon

Le triomphe du théorème Bellon

Jeudi 26 juillet 2018, par André Bellon, Tribune libre

On m’excusera de baptiser un théorème de mon nom. Voilà longtemps que je l’évoque et qu’il n’amène que sourires. Et pourtant !

Voici son énoncé : « Dans toute élection, il y a un élu ». Cette assertion qui n’aurait pas déplu à Monsieur de La Palice n’est pas aussi naïve qu’il parait. Car, du moment où il y a obligatoirement un élu, la question n’est plus absolument d’être élu, mais que les autres ne le soient pas.

Conséquence : on peut concentrer toute la campagne électorale, non pas pour valoriser le programme du candidat que l’on soutient, mais pour déconsidérer tous les autres. Il suffit, pour cela, du soutien des médias.

La dernière campagne présidentielle fut l’archétype du théorème Bellon.

1 Message

  • Le triomphe du théorème Bellon

    Le 3 août 2018 à 10:47 par Yvan Bachaud

    Le problème n’est pas quelle majorité l’emporte.
    Le problème est de disposer du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières y compris constitutionnelle et de ratification des traités , inscrit dans l’article 3 du titre premier de la Constitution, intitulé " De la souveraineté"

    Il permettrait de mettre un veto à toute loi estimée inappropriée ou injuste et de soumettre aux citoyens des propositions de lois alternatives/

    83% des Français y sont favorables ( Sondage IFOP.Focus n°158 avril 2017).
    Mais ni A.BELLON, ni l’association pour une Constituante ! Pourtant cette constituante i pourrait être décidée par RIC ; ; !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)