Fonctionnaires : La stratégie du mépris

mardi 28 novembre

Dernier gadget du « gouvernement du renouveau », former les fonctionnaires à la bienveillance. Qu’il faille respecter les citoyens, qui dira le contraire ? Qu’il ne faille pas sanctionner à tort et à travers, évidemment. Mais il a peut-être échappé au ministre Darmanin que ce processus existe déjà, en particulier en matière fiscale.

On se prend donc à espérer, sans trop y croire, que ce n’est pas la nième astuce pour cibler les fonctionnaires ou, pire, pour leur faire porter la responsabilité de la dégradation des services publics. La philosophie bisounours peut-elle être utilisée dans une stratégie de mépris ?

Les fonctionnaires subissent des attaques d’une envergure sans précédents : disparition des services dans des zones entières, pouvoir d’achat en berne, suppressions de postes en masse, au total dégradation des conditions de travail. Bref, ceux-là même à qui on demande de la bienveillance sont en première ligne avec des sujétions de service public accrues et des moyens réduits.

Il serait temps de rendre les responsabilités à leurs véritables responsables, qu’ils soient nationaux ou européens. On ne peut éternellement mépriser ceux qui font vivre une administration pendant longtemps respectée.



Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Inscrivez-vous au colloque sur la souveraineté

Le samedi 9 décembre de 14 à 17H

Salle Dussane
Ecole Normale Supérieure
45 rue d’Ulm 75005 Paris

Intervenants : Hubert Védrine, ancien ministre ; André Bellon président de l’Association pour une Constituante ; Yvan Lubraneski, maire des Molières ; Anne-Cécile Robert, professeur associé à Paris VIII ; Anne- Marie Le Pourhiet, vice présidente de l’association française de droit constitutionnel ; Natacha Polony, présidente du Comité Orwell.

Les débats, animés par Jean-Michel Quatrepoint, seront filmés et diffusés sur Polony.TV.

Le nombre de places étant limité merci de vous inscrire avant le 1er décembre sur

pouruneconstituante@yahoo.fr


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko